LA FOUDRE

Le principe de la foudre

Introduction

La foudre est un phénomène naturel de décharge électrique d’origine atmosphérique : certains nuages, appelés cumulonimbus, créent des conditions météorologiques favorables à l’accumulation de charges électriques.

Au sein du cumulonimbus, une séparation de charges provoquée par des turbulences atmosphériques a lieu. Des charges négatives s’accumulent à la base du nuage, tandis que les charges positives s’accumulent vers le haut.

Cela provoque l’apparition d’un champ électrique très intense qui, lorsqu’il atteint une certaine intensité, déclenche une ou plusieurs décharges soit entre deux nuages, soit entre un nuage et la terre.

L’ORIGINE DES DOMMAGES

La foudre provoque des dégâts via l’écoulement de sa charge à travers des objets. Les dégâts peuvent donc provenir de l’écoulement du courant de foudre lui-même, ou bien des effets électromagnétiques de ce courant sur les objets qui l’entourent.
Suivant le point d’impact de la foudre, on distingue quatre types de sources de dommages :

Fig. 1 : Éclair frappant directement la structure.
Fig. 2 : Éclair frappant le sol à proximité de la structure.
Fig. 3 : Éclair frappant directement les services connectés à la structure.
Fig. 4 : Éclair frappant le sol à proximité des services connectés à la structure.

LES DOMMAGES ÉLECTRIQUES ET PHYSIOLOGIQUES

La foudre constitue un danger physique tant pour les êtres vivants que pour les structures et les objets présents sur son passage.
Ainsi, la différence de tensions entre les objets métalliques et le lieu de passage du courant de foudre provoques des claquages locaux pouvant déclencher des incendies. On retrouve aussi le phénomène de tensions de pas, qui représente un danger pour les occupants d’une structure ainsi que pour les personnes présentes à l’extérieure de celle-ci.
Les conséquences physiologiques du passage du courant de foudre sur les êtres vivants peuvent aller de la simple brûlure à l’arrêt cardiaque.

De plus, les surtensions provoquées dans les circuits électriques ou de télécommunication provoquent des défaillances pouvant s’avérer destructrices et extrêmement coûteuses.
En effet, le chemin de passage favorisé offert à la foudre par ces éléments, implique une dispersion du courant de foudre dans tous les circuits non protégés par des parafoudres adaptés. C’est sur tous ces éléments que Grenson&Fils intervient de manière préventive.

LES DOMMAGES ÉLECTROMAGNÉTIQUES

Lors du passage du courant de foudre, un champ électromagnétique se développe. Ce champ provoque l’apparition dans les appareillages électroniques des courants induits qui s’avèrent destructeurs à court et long terme, par vieillissement prématuré des résistances.

LES DOMMAGES THERMIQUES

Le passage de courant de foudre provoquant un échauffement des matériaux traversés par effet de Joule, il est important de dimensionner les conducteurs constituant le système de protection correctement afin de limiter cet échauffement.

 N’attendez pas d’être impactés par ces effets afin de demander conseil à votre spécialiste contre la foudre

LA FOUDRE ET LA LOI

NORMES & LÉGISLATION

Arrêté royal du 19 décembre 1997

En matière de législation belge, la seule obligation en matière de protection contre la foudre rencontrée dans l’annexe 4 de l’arrêté royal du 19/12/1997 concerne les bâtiments élevés pour lesquels la demande de permis de bâtir est introduite après le 26 mai 1995.

Les bâtiments industriels sont exclus du champ d’application de la présente annexe.
Bien qu’il s’agisse de la seule obligation concernant les risques présentés par les travaux face à l’exposition aux atmosphères explosives.

La présente annexe considère la foudre comme un facteur de danger potentiel élevé dans ces atmosphères de travail particulier.

Cet arrêté royal est la transposition de la directive européenne ATEX en obligation légale Belge.

Dans la pratique, étant donné certains risques que peuvent présenter certains sites et l’accroissement des dégâts potentiels engendrés par la foudre, une protection contre la foudre apparaît comme une nécessité.

Norme NBN C-18 100

La norme NBN C-18 100 est un code de bonne pratique en matière de protection contre la foudre en vigueur jusque février 2009.

Toute technique de réalisation reprise par la norme C18-100 n’étant pas mentionnée comme « proscrite » dans la nouvelle norme IEC62-305, reste d’application dans la nouvelle norme.

Elle reste donc d’actualité pour les anciennes installations, réalisées avant février 2009, en conformité avec cette norme.

Norme IEC 62-305

Une nouvelle norme internationale (CEI 62305) relative à la protection des structures contre la foudre a été publiée en janvier 2006.
Le CENELEC a transposé cette norme sous le numéro EN62305. Cette norme européenne est divisée en quatre parties et sont reprises dans notre norme nationale (NBN) depuis novembre 2006 sous les références NBN EN 62305 (1 à 4). Depuis février 2009, elles remplacent les normes NBN C18-100 et C18-300. Elle est enregistrée et d’application en Belgique depuis le 01/02/2009.

La norme NBN EN 62305 est divisée dans les 4 parties suivantes :

  • NBN EN 62305-1 : Protection contre la foudre – Principes généraux
  • NBN EN 62305-2 : Protection contre la foudre – Evaluation du risque
  • NBN EN 62305-3 : Protection contre la foudre – Dommages physiques sur les structures et risques humains
  • NBN EN 62305-4 : Protection contre la foudre – Réseaux de puissance et de communication dans les structures

La partie 2 de la norme NBN EN 62305 est plus spécifiquement basée sur une approche de management de risque ayant pour buts :

  • D’évaluer si une protection contre la foudre (interne et/ou externe) est nécessaire
  • De déterminer les types de protection a mettre en oeuvre

Afin d’évaluer le type de protection nécessaire ; la norme NBN EN 62305-2 propose un calcul des différentes composantes de risques, dues à tous les effets possibles des coups de foudre sur les structures et les services, en tenant compte aussi des tensions de contact et des tensions de pas.

Le risque global est assimilé a un risque tolérable et la décision de mise en œuvre d’une protection contre la foudre est prise au niveau de protection retenu.

Demandez-nous dès maintenant votre analyse de risque de foudre.